Angelo Marino - Les Enfants des Dieux

Exposition du 1 juillet au 22 septembre 2019

« Les grecs voyaient la mer verte, les Romains le ciel jaune; La couleur bleue jouait un rôle si minime qu’il n’existait pas de mot dans les langues grecques et latines pour la designer. Cette couleur pour les Romains était associée aux barbares; avoir les yeux bleus était dévalorisant et personne ne portait de vêtements de ce coloris avant le IV siècle. C’est au Moyen-âge lorsque le dieu unique des chrétiens devient un dieu de lumière que la couleur du ciel est progressivement adoptée pour témoigner de cette nouvelle réalité. Ram et Krishna, les incarnations de Vishnu dont le but était de vaincre le mal et protéger l’humanité, sont représentés avec un teint bleu.

 

Selon certains auteurs, les « anciens » dieux sumériens sensés avoir crée l’humanité auraient eu un sang de couleur bleue. Ces mêmes sources précisent que les prétendus croisements entre Dieux et femmes mortelles auraient été à l’origine de lignées royales qui régnèrent avant le déluge. «Les écrits sumériens déclarent que les premiers rois humains sur terre étaient les rejetons de « Gardiens » divins qui se croisèrent avec des femmes humaines. Chose intéressante, ces anciens Gardiens ont été décrits comme ayant soit une peau bleue soit un sang bleu. »


Extrait du livre The Gods of Eden par William Bramley.

© Angelo Marino, courtesy Galerie Huit Arles

A propos de l'artiste

Angelo Marino a obtenu une bourse à l'Institut technique supérieur de l'audiovisuel de Paris en 1988. Il a commencé à travailler comme assistant photo dans les studios «Elle» et en freelance avec différents photographes avant de collaborer avec Gamma et Keystone, au Japon. Ses œuvres ont été exposées à Tokyo, Cannes, Monaco, Montréal.

 

En 1997, il devient assistant et archiviste de Helmut Newton, il travaille également depuis 2004 avec la veuve de Newton (alias Alice Springs). Il a été exposé à la Helmut Newton Foundation à Berlin avec Helmut Newton et Guy Bourdin en 2017, et à la galerie Carla Sozzani à Milan en 2018.