Gregg Segal - Daily Bread

Exposition du 1 julliet au 26 Septembre, 2020

Dans une cabane en aluminium 8 x 8 sur un chantier de construction à l’extérieur de Mumbai, Anchal Sahni s’assoit pour dîner avec sa famille: aloo bhindo maison (gombo et pommes de terre mijotées au curry) et chapati (pain plat) avec un petit plus de lentilles. Anchal a une alimentation plus saine que de nombreux enfants de classe moyenne en Inde, qui peuvent manger au restaurant. À Mumbai, une pizza Dominoes coûte 13 dollars - environ 3 fois ce que gagne le père d’Anchal par jour. Flairant un changement radical dans les attitudes occidentales à l’égard de l’alimentation et des effets de la malbouffe, les entreprises de restauration rapide ont commencé à investir massivement sur les marchés étrangers où la sensibilisation du public n’est pas aussi pointue – et ou les Big Mac sont un symbole de statut social. En 2015, l’Université de Cambridge a mené une étude en profondeur, identifiant les pays ayant les régimes alimentaires les plus sains au monde. 9 des 10 premiers pays sont en Afrique, où les légumes, les fruits, les noix, les légumineuses, les céréales sont des aliments de base et les repas sont faits maison, un contraste frappant avec les États-Unis où près de 60% des calories que nous consommons proviennent des aliments ultra transformés et seulement 1% proviennent de légumes. Alors que la mondialisation modifie notre relation à la nourriture, je fais le tour du monde en demandant aux enfants de tenir un journal de tout ce qu’ils mangent en une semaine. Une fois la semaine terminée, je fais un portrait de l’enfant avec la nourriture disposée autour d’eux. Je focalise mon travail sur les enfants car les habitudes alimentaires, lorsque nous sommes jeunes, durent toute une vie. Elles ouvrent souvent la voie à des problèmes de santé chroniques comme le diabète, les maladies cardiaques et le cancer.

Screen Shot 2020-12-21 at 2.48.33 PM.png

© Gregg Segal courtesy Galerie Huit Arles _ OpenWalls 2020

Cette série a gagnée le prix de OpenWalls Arles 2020, une collaboration entre le British Journal of Photography, 1854 Media et Galerie Huit Arles.

​À propos de l'artiste

Gregg Segal a étudié la photographie et le cinéma au California Institute of the Arts (BFA) ; l’écriture dramatique à l’Université de New York (MFA) et l’éducation à l’Université de Californie du Sud (MA).
Segal aborde son travail avec la sensibilité d’un sociologue - en utilisant le médium pour explorer la culture - notre identité, notre mémoire, notre comportement, nos rôles, nos croyances et nos valeurs. Ses photographies utilisent des contrastes et des juxtapositions frappants pour engager le public et provoquer la réflexion. Il s’inspire de son expérience dans l’écriture et le cinema pour réaliser des images qui sont des histoires à une seule image ,avec un sens de quelque chose qui s’est produit ou qui est sur le point de se produire. 
La photographie de Segal a été reconnu par American Photography, le Communication Arts, PDN, Investigative Reporters and Editors, New York Press Club, Society of Publication Designers et Magnum Photography Awards.