Minnie Weisz - Seeing stories, telling pictures

Exposition du 4 juillet au 24 septembre 2016 

‘La maison est un nid pour rêver, une coquille pour imaginer’. - Gaston Bachelard, La Poétique de l’Espace 

 Minnie Weisz, depuis son poste en vigie des toits d’Arles à la Galerie Huit, fut inspirée lors de sa résidence par la vue des tuiles romaines s’étendant jusqu’à Sainte Trophime. Le voyage commence à travers l’œil d’une chambre noire : reflets des paysages du passé ainsi que du présent, vues renversées entre Arles, la Croatie, et le Royaume-Uni. Rouleaux de papier noir, et Hasselblad : Minnie Weisz est une puriste, et travaille avec la matière même du bâtiment rencontré. Le contact cru de l’objectif comblant un trou de lumière lui permet de mettre au point des paysages qui semblent planer de mondes en mondes, occupant un espace en marge du réel et de l’irréel. Chaque pièce est témoin du passage du temps et du travail de la mémoire, suggérant la présence d’autres mondes imperceptibles. Parfois, elle crée des installations d’objets trouvés. D’autre fois, elle documente simplement des espaces intérieurs. L’œuvre et son objet se focalisent ainsi sur la méditation autour de l’espace et de ses connections, le lieu et le temps, la famille et le foyer.

Screen Shot 2021-01-10 at 7.22.57 PM.png

© Minnie Weiz, Courtesy : Galerie Huit Arles

minnieweisz.png

A propos de l'artiste

Minnie Weisz habite et travaille à Londres. Elle a étudié pour son MA en Communication, Art et Design au Royal College of Art, et pour son BA en Design graphique et médias au London College of Printing. Depuis 2006 elle tourne des bâtiments à l’envers, du Royaume- Uni à travers l’Europe. L’artiste a travaillé sur des commissions d’héritage culturel à Londrès et en Croatie, en documentant l’arondissement de King’s Cross où elle a photographié des entrepôts victoriens et des hôtels. A travers Londrès, elle a enregistré des pièces tombées en desuétude, des espaces domestiques ainsi que des salles intérieures au bord de la rivière au London Film Museum, où elle était artiste en résidence en 2013. Weisz a transformé la tour médiéval de Motovun City Gate en Istria, Croatie, en installation de chambre noire en 2014. Travaillant avec un Hasselblad analogique moyen format et expérimentant avec des longues durées d’exposition, Minnie Weisz se spécialise dans la méthode et moyen de la chambre noire, la photographie documentaire ainsi que des poèmes cinématographiques.