Galerie Huit Arles - Private Collection

Exposition du 1 juillet au 8 juillet 2019

Dans les années 80, le photographe franco-russe Harry O. Meerson (1910 - 1991) m'invite à m'asseoir pour une série de portraits en noir et blanc, dans la splendeur cinématographique d'un pavillon de chasse près de Louveciennes. Pendant le tournage, ce maître à l'ancienne m'a régalé d'histoires sur le Paris à la mode de l'entre-deux-guerres, en sirotant du champagne frais dans une corne à boire. Tant d'années plus tard, et ces images sont un délicieux rappel d'une ancienne vie glamour et marquent le début de ma passion pour la photographie. Inspiré par l’univers de Harry, j’ai assisté dès le lendemain à une petite vente aux enchères Drouot à Paris, et ai acquis, pour une somme modique, une pile disparate et poussiéreuse de photographies argentiques de Josphine Baker, vers 1925. «Aujourd'hui, les images nettoyées et encadrées ornent les murs d'une suite d'invités de l'hôtel particulier de la Galerie Huit Arles, du nom de cette héroïne américaine très appréciée. C'est ainsi que ma collection a commencé, évoluant lentement au fil des ans alors que je me perfectionne les yeux et que je navigue prudemment au sein des changements rapides de l'univers de la photographie. "

 

Julia de Bierre

 

Cette année, alors que la Galerie Huit Arles rouvre après plusieurs mois de rénovation, l'étage supérieur du manoir est ouvert aux visiteurs pour la toute première fois. Parallèlement aux expositions programmées, des aperçus ludiques de la collection privée brouillent les frontières entre une galerie formelle et une résidence d’artiste.

© Galerie Huit Arles